marie-pierre zuber

http://zuber.zeblog.com/

Marie-Pierre

Marie-Pierre Syndicaliste. Meudonnaise depuis 17 ans, membre d'une association de parents d'élèves, également membre d’autres associations meudonnaises en particulier pour l'urbanisme, l'environnement et le cadre de vie. Mes convictions ainsi que mon engagement dans la vie locale m'ont conduit à militer au sein de l'association "Les Citoyens prennent leur place" pour qui la démocratie locale et la solidarité se vivent au quotidien. Conseillère municipale de Meudon sur la liste Les Citoyens Prennent Leur Place de 2001 à 2008, puis sur la liste Meudon Oxygène pour les municipales de 2008. Responsable du groupe CERA depuis décembre 2009.

Blog

Catégories

Meuuh !!! don

[ [Meuuuh [Meuuuh

Derniers billets

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

Des chantiers à Meudon

Par Marie-Pierre :: 20/06/2012 à 0:34 :: Meudon

Je siège à la Commission des marchés et une fois par an, nous visitons certains des chantiers.

Cette année: l'espace culturel et le parc du Tronchet à Meudon la Fôret mais aussi l'Orangerie avec les travaux financés par l'Etat (le clos et le couvert) et ceux de la ville (les aménagements).

 

Pour voir les photos: envoyez une demande... 

 

Bonne année 2012

Par Marie-Pierre :: 03/01/2012 à 21:54 :: Général

 

Bonne-annee.jpg

 

Lire les voeux sur le blog CERA

Fête des guinguettes: samedi 15 octobre

Par Marie-Pierre :: 07/10/2011 à 8:06 :: RD7

Cette année la fête se déplace un peu le long de la Seine et nous vous convions à Sèvres

 

.

Victoire pour l’écologie politique dans les Hauts-de-Seine !

Par Marie-Pierre :: 26/09/2011 à 10:15 :: Général

Nanterre, le 25 septembre 2011

 

Victoire pour l’écologie politique dans les Hauts-de-Seine !

 

Pour la première fois de l’histoire politique du département des Hauts-de-Seine, un parlementaire écologiste est élu !

Le résultat des élections sénatoriales de ce jour, qui permettent à André Gattolin de devenir sénateur, est une véritable victoire pour EELV 92. Ce résultat est un réel tremblement de terre politique dans le fief de l’UMP et confirme la constante progression des écologistes et de la gauche. Le parti présidentiel perd en effet un siège lors de cette élection. Les Hauts-de Seine, symboles du pouvoir présidentiel, témoignent de la volonté des élus locaux de sanctionner le clan Sarkozy.

Pour EELV 92, l’élection d’André Gattolin constitue une réelle victoire pour l’ensemble des militants et élus de terrain qui depuis des années dénoncent les systèmes mis en place dans les Hauts-de-Seine. Cette élection représente un réel espoir pour les échéances électorales à venir.

Pour André Gattolin, cette victoire est un premier signal d’un véritable changement de société et d’ancrage de l’écologie politique dans le département.

EELV 92 est fier de participer au changement de majorité au Sénat !

 

André GATTOLIN, Sénateur

Catherine CANDELIER, porte-parole, conseillère municipale de Sèvres, 06 71 03 31 32

Loïc LE NAOUR, porte-parole, conseiller municipal de Meudon, 06 82 63 69 56

http://europe.ecologie.meudon.over-blog.com/article-communique-de-presse-europe-ecologie-les-verts-des-hauts-de-seine-victoire-pour-l-ecologie-politiq-85170943.html

 

Encore du nouveau pour l'Ile Seguin

Par Marie-Pierre :: 21/06/2011 à 15:16 :: Autour de Meudon

Le vote de la révision simplifiée du Plan local d'urbanisme de Boulogne-Billancourt s'est déroulé jeudi soir avec dans un climat de protestations assez vif, dont on peut apprécier la teneur sur la vidéo du conseil municipal. Le projet de Jean Nouvel pour l'ile Seguin, qui prévoit 310 000 mètres carrés de constructions (contre 175000 dans le PLU actuel),  entraîne  révision,  votée par 37 voix contre 18.

Au cours de la séance, le maire a dévoilé une maquette de l'île en situation, demandée par le commissaire enquêteur, qui souhaitait que l'on puisse juger de l'effet des cinq tours sur les coteaux de Meudon et la rive de Boulogne.

La vidéo du conseil montrant surtout les dos des élus, on vous fournit ici une photo judicieusement prise, à ras de maquette. On comprend un peu mieux le genre de vue qu'on pourra avoir à hauteur d'homme (soit dit en passant, c'est comme cela qu'il faut regarder les maquettes, en pliant les genoux):

  Maquette coteaux
(Cliquer pour agrandir)
Meudon est à gauche, Boulogne à droite.

Mais le plus intéressant n'était pas là. Parmi la vingtaine d'orateurs qui se sont exprimés, l'ancien maire, le sénateur Jean-Pierre Fourcade, a soulevé un point de droit qui pourrait s'avérer épineux. On vous le livre tel que le parlementaire l'a développé.

"Si vous voulez voter cette modification, elle n'aurait que peu d'effet, a-t-il dit. Parce que la loi du 15 juin 2011, qui, très opportunément, a été publiée ce matin au Journal officiel, prévoit que les collectivités locales d'Ile-de-France peuvent mettre en chantier des projets à deux conditions. La première: les projets doivent être compatibles avec la loi du 3 juin 2010 sur le Grand Paris. La deuxième: ils doivent être compatibles avec le schéma directeur nouveau adopté en 2008 par le conseil régional d'Ile-de-France.

Il est clair, a-t-il poursuivi, que le projet que vous nous proposez ce soir paraît difficilement compatible avec ces deux textes qui, tous les deux, sont pour une augmentation des logements et plutôt une stabilisation ou une diminution des bureaux.

Aujourd'hui, si cette délibération  était adoptée, il y aurait pour l'ensemble de la zone, plus de bureaux que de logements ce qui, évidemment ne fonctionnera pas."

Mais ce n'est pas tout. "Ce que dit la loi en son article unique, c'est que vous devez soumettre le projet au préfet et au président du conseil régional d'Ile-de-France qui sont chargés tous les deux  d'apprécier la non contraritété des dispositions du schéma directeur et de la loi du 3 juin 2010 par rapport à votre projet."

Et de conclure: "Nous attendons avec intérêt la position du président du conseil régional et la position du préfet. Dans cette affaire, vous serez obligés d'engager une nouvelle concertation, et je voulais vous informer de la publication assez opportune de ce texte de loi qui modifie substantiellement vos perspectives". Là dessus, "je vous remercie", et à bon entendeur.

L’île Seguin accessible depuis Meudon

Par Marie-Pierre :: 29/05/2011 à 23:14 :: Meudon

 

Le pont Seibert rénové a été inauguré ...On l'apprend par Le Parisien  (sans doute une inauguration privée).

 

 Le pont Seibert, condamné depuis la fermeture des usines Renault en 1992, s’offre désormais aux piétons et aux cyclistes;

 

On s'en réjouit en tout cas.

un petit tour au théâtre

Par Marie-Pierre :: 14/05/2011 à 23:39 :: Meudon

OTHELLO de William SHAKESPEARE

par les élèves du  théâtre du conservatoire de Meudon

Mise en scène Christian Esnay, avec :

Andréa Boutin, Blandine Brasseur, Mélodie Cosquer, Thomas Delaporte, Adrien Dupeloux, Philippe Ettouati, Hélène Jantzen, Juliette Munier, Julie Robert, Antoine Sthelé, Alma Tissot, Raphaëlle Tricaud

 

Quel bonheur plus grand que de pouvoir jouer une pièce de Shakespeare ! Douze élèves des différents cycles se sont unis pour traverser l'oeuvre d'Othello dans sa totalité. Tous jouent plusieurs personnages et alternent dans l'interprétation des trois rôles principaux. Un travail où ce qui compte c'est d'aller jusqu'au bout, de tenir le rythme et l'énergie. Il n'y a pas de coulisses, tous les changements se font à vue...

  

3 représentations: les vendredi 3 juin, samedi 4 juin à 19h30, dimanche 5 juin à 15h

à l'auditorium du conservatoire, 7 Bd des Nations Unies 92190 MEUDON

Renseignements, réservations : 01 46 26 22 50

Meudon: collégiens et lycéens privés de sport à cause des égoûts

Par Marie-Pierre :: 14/05/2011 à 21:32 :: Meudon

Depuis lundi, les professeurs d’EPS (Education physique et sportive) n’assurent plus les cours des collégiens et des lycéens des classes de seconde et première de la cité Rabelais à Meudon. Seuls les élèves de terminale, qui doivent passer les épreuves du bac, ont cours, mais à l’extérieur du gymnase.

La cause de ce mouvement? Les mauvaises odeurs venant des égoûts. En effet, une fuite dans une canalisation des eaux usées répand à l’intérieur du gymnase des effluves nauséabondes. Le problème date de plus d’un an. Les services du conseil régional indiquent qu’une première intervention en 2010 n’a pas résolu le problème, posé par une canalisation située à quatre mètres de profondeur. Pour remplacer la canalisation, il faut déplacer 400 m3 de terre. Le montant des travaux est estimé à 300 000 €, ils devront faire l’objet d’un co-financement de la région et du département. En attendant, la région annonce une opération de pompage des eaux usées pour réduire les odeurs, opération qui devrait avoir lieu... dans les prochaines semaines.

Le Parisien

Florence Hubin | Publié le 12.05.2011

L'Usine Gaupillat à Meudon a été démolie

Par Marie-Pierre :: 23/04/2011 à 18:45 :: Meudon

Un vrai gachis...

 

les photos

 

Encore de l'espoir pour la Fabrique

Par Marie-Pierre :: 15/02/2011 à 0:12 :: Meudon

La Fabrique a reçu ce soir le soutien de Jean-Paul Huchon et de nombreux élus de tous bords !

Les voies de recours s'épuisent pour la dernière usine de Meudon (Hauts-de-Seine). La mairie, mise sous pression par une injonction du tribunal administratif, a délivré vendredi un permis de démolir au propriétaire de la fabrique Gaupillat, après avoir repoussé l'échéance de six mois.

L'ancienne cartoucherie du XIXe doit être rasée puis vendue au profit d'un programme immobilier face à l'Ile Séguin. Mais lundi, l'association La Fabrique, qui milite pour la sauvegarde du site et sa transformation en lieu culturel, a annoncé un référé auprès du tribunal administratif pour faire annuler la démolition.

Les militants veulent faire de l'usine Gaupillat un exemple pour la sauvegarde du patrimoine industriel. "Il y a des protections pour les édifices religieux, militaires ou les châteaux, précise Antoine Monnet, président de l'association. Mais le patrimoine industriel est cantonné au rôle de réserve foncière. Des cas Gaupillat, il y en a partout dans la région, et la question se reposera".

 

Lire l'article sur Metro

Chun Jie Kuai Le!

Par Marie-Pierre :: 05/02/2011 à 13:34 :: Général

 

 

春节快乐!=Bonne Année !
 
La nouvelle année du lièvre a commencée


Je vous souhaite une très belle année douce, harmonieuse et bien sûr une bonne santé. 

 

(merci Ying)

Déclaration du groupe CERA au conseil municipal du 9 décembre 2010

Par Marie-Pierre :: 09/12/2010 à 22:03 :: Meudon

A lire le communiqué du Groupe Citoyens, écologistes, radicaux et apparentés de Meudon

 

Suite aux affirmations diffamatoires écrites par la majorité municipale dans le bulletin
municipal de décembre 2010, notre groupe « CERA» a tenu à rectifier publiquement les faits par
une déclaration au début du conseil municipal du 9 décembre dernier :

 

la suite sur http://citoyens.ecologistes.radicaux.et.apparentes.over-blog.com

Une signature pour sauvegarder le patrimoine industrie lmeudonnais

Par Marie-Pierre :: 02/11/2010 à 23:05 :: Meudon

Monsieur le Maire de Meudon, Monsieur le Ministre de la Culture : sauvez la fabrique Gaupillat !

affiche-petition-sauvons-gaupillat1

« Il y a deux choses dans un édifice, son usage et sa beauté. Son usage appartient au propriétaire, sa beauté à tout le monde; c’est donc dépasser son droit que de la détruire » Victor Hugo.

La fabrique Gaupillat, au 43 bis route de Vaugirard à Meudon, est le dernier bâtiment industriel du Val de Seine. Construite à la fin du 19ème siècle, elle constitue un exemple d’architecture industrielle avec sa cheminée, ses sheds, ses poutres métalliques et sa façade en briques.
Durant 160 ans, les ateliers d’estampage ont rythmé la vie du Bas-Meudon, face à l’emblématique Ile Seguin.
Depuis 2005, l’association La Fabrique s’est créée pour sauvegarder et mettre en valeur ce bâtiment unique.
L’ancienne usine Gaupillat est aujourd’hui menacée de destruction. Un permis de démolir à été déposé en Mairie de Meudon, le 7 juillet dernier.

Je m’associe aux démarches de l’association La Fabrique et demande :

- à Monsieur le Maire de Meudon de refuser le permis de démolir
- au Ministre de la Culture de prendre une instance de classement pour empêcher la démolition

Signer la pétition

Continuons dans la rue le 12 octobre

Par Marie-Pierre :: 12/10/2010 à 8:22 :: Général

Les mobilisations et le soutien de la population ont contraint le gouvernement à annoncer quelques mesures ciblées et limitées. Ces annonces ne sont pas de nature à modifier le caractère injuste et inefficace de la loi sur les retraites dénoncé par une large majorité des salariés et toutes les organisations syndicales.

Le gouvernement diffuse des contrevérités concernant la pénibilité du travail, le financement de nos retraites, la justice de la réforme, l’amélioration du sort des femmes…

Après avoir refusé le dialogue avec les organisations syndicales, être passé en force à l’Assemblée Nationale, il contraint et précipite le débat au Sénat. Il espère désamorcer le processus de mobilisation qui s’amplifie.

La détermination des organisations syndicales à agir contre cette réforme injuste reste intacte.

Les organisations syndicales réaffirment leur ferme attachement à la retraite à 60 ans et à la possibilité de partir à 65 ans avec une retraite à taux plein.

Elles exigent la tenue d’un véritable débat pour la prise en compte d’alternatives permettant de garantir l’avenir de notre système de retraite par répartition.

Une autre réforme juste et efficace est possible.

Le 12 octobre s’annonce comme une journée de grèves et manifestations de très grande ampleur comme en témoignent les multiples appels

VENEZ MANIFESTER A PARIS!

RDV à 13 heures 30 à Montparnasse pour aller à Bastille

 

Oui il est important de manisfester le 23 septembre

Par Marie-Pierre :: 22/09/2010 à 22:27 :: Général

Communiqué commun CFDT, CFE/CGC, CFTC, CGT, FSU, UNSA

mercredi 8 septembre 2010

Fortes de la réussite exceptionnelle du 7 septembre les organisations syndicales considèrent que les annonces du Président de la République, qui se voulaient une réponse aux mobilisations, ne modifient pas le caractère injuste et inacceptable de la réforme proposée.

Réunies le 8 septembre 2010 elles décident de poursuivre et d’amplifier le processus de mobilisation pour obtenir des mesures justes et efficaces afin d’assurer la pérennité du système de retraites par répartition.

Elles appellent à faire du mercredi 15 septembre, jour du vote par les députés du projet de loi, une journée forte d’initiatives et d’interpellations des députés, des membres du gouvernement et du Président de la République dans les départements et les circonscriptions.

Avant le débat au Sénat elles décident de faire du jeudi 23 septembre une grande journée de grèves et de manifestations dans tout le pays.

Le 8 septembre 2010

Le Sahel à Meudon

Par Marie-Pierre :: 18/09/2010 à 21:37 :: Général

Terre Des Hommes France 92  a le plaisir de vous inviter à la projection du  film "Les sahéliennes peuvent nourrir le Sahel" de Julie Roulier. La projection sera suivie d'un débat animé par Nicolas Lebeurier, responsable communication et partenariat d'Afrique Verte.


 

Cette soirée, organisée avec le Groupe Tiers-Monde Meudon, aura lieu le :

Jeudi 23 septembre à 20h30 à la salle des Tybilles
33, avenue du Général Galliéni à Meudon (derrière l’église de Bellevue). 

 

Accès par le train Gare de Meudon Bellevue
 

Mobilisation et grèves du 7 septembre

Par Marie-Pierre :: 07/09/2010 à 12:11 :: Général

70% des Français approuvent

Selon un sondage paru dimanche dans Ouest France, une majorité de Français (70%) approuvent la journée de mobilisation syndicale organisée mardi contre le projet de loi sur les retraites. A noter que cette approbation culmine à 87% chez les 18-24 ans

Selon l’âge, l’opposition au projet de recul de l’âge de départ à la retraite estt majoritaire chez les 25-34 ans (52% le jugent inacceptable) et les 35-49 ans (53%).

Rdv à 14H place de la République!

Des profs de la cité scolaire Rabelais expliquent pourquoi ils vont faire grève

Par Marie-Pierre :: 05/09/2010 à 18:34 :: Education

 

  

 

POURQUOI LA GRÈVE ?

 

 

Lundi 6, jour de rentrée des classes pour les élèves, de nombreux professeurs seront en grève. Un tel mouvement en un tel moment a une portée symbolique forte qui révèle une colère profonde.

En effet, cette rentrée accumule les mises en œuvre de décisions gouvernementales qui vont rendre plus difficiles que jamais les conditions d’études des élèves dans les collèges et les lycées et les conditions d’exercice de nos métiers.

Une telle accumulation est  inédite à ce jour:

¤ Situation des professeurs stagiaires, affectés majoritairement à 18h par semaine, avec des modalités de formation sans cadrage national, dont les conditions d’entrée dans le métier relèvent plus du bizutage que de la formation. Difficultés programmées pour les stagiaires, les tuteurs, les élèves qui subiront la valse de personnels lors des remplacements de ces stagiaires par des TZR ou des étudiants en master. Sans compter des répercussions probables pour les autres enseignants.

A Rabelais les tuteurs pressentis par le rectorat ont refusé de se rendre complices d’une telle régression.

¤ Application des milliers de suppressions d’emplois alors que les effectifs d’élèves augmentent dans le second degré depuis 2009 pour atteindre en 2015 le niveau de 2003. Plus de 40 000 emplois ont disparu dans le second degré depuis 2003, le ministère reconnaît un déficit de plusieurs milliers de titulaires à cette rentrée et s’agissant du projet de budget 2011, plus de 16 000 suppressions sont envisagées dans l’Education nationale. Comment peut-on croire que cela n’a pas de répercussions sur les classes ?

A Rabelais sur 571 élèves annoncés par l’IA, il y a un effectif réel de 603 élèves, comme nous le signalions lors de  notre mouvement au printemps dernier.

¤ Collège abandonné à ses difficultés et aux conséquences de la loi Fillon avec

Ø   * un socle commun réduisant le niveau d'éducation d'une partie de notre jeunesse, et entraînant un collège à deux vitesses

Ø   * la mise en place d’un livret de compétences sans aucun bilan des expérimentations, et très largement rejeté par les enseignants

Ø   * l’obligation de résultats induite par le contrat d’objectifs

Le pilotage du système par la «performance», soumet les collèges à une obligation de résultats alors même que les DHG1 de plus en plus étriquées rendent impossibles la réduction de la taille des classes, l’installation de groupes allégés, la mise en place de dispositifs d’aide aux élèves : tout cela pervertit la notion même d’évaluation.

S’ajoutent à cela une mise en concurrence des établissements et des personnels, et une déréglementation tous azimuts, menant à l’abandon des élèves en difficultés scolaires, sociales et des élèves handicapés :

Ø   * L’existence des RASED structures indispensables à l’aide aux élèves en grande difficulté est toujours remise en cause. Alors que les moyens des RASED ont toujours été insuffisants pour couvrir les besoins, et alors que la plupart des RASED sont déjà incomplets, des milliers de postes ont été supprimés, d'autres  vont l’être. Les RASED sont menacés de disparition complète dans les deux années à venir.

Ø   * La transformation des UPI en ULIS se traduit par une régression des moyens mis en œuvre. Moins de personnels dédiés à une tâche difficile. De plus, les places manquent et les familles sont souvent contraintes à des trajets invraisemblables pour une mise en œuvre plus que délicate, voire impossible.

A Rabelais nous sommes concernés avec notre ULIS où des élèves sont parfois affectés sans rapport avec leur handicap contre l’avis des parents eux-mêmes…

 

Ø  * Concernant les CIO, le cabinet du Ministre a confirmé sa volonté de modifier le décret statutaire « qui les réactualisera et leur donnera de nouvelles obligations ». Il s’agit en fait de décentrer le cœur de métier des conseillers d’orientation-psychologues, de la formation initiale vers de nouvelles tâches en direction des adultes et des plateformes téléphoniques, avec la moitié des 500 sites menacés de disparition. Ce sont les publics des collégiens et des lycéens qui feront les frais.

Comment mener à bien notre mission d’orientation sans le recours aux spécialistes que sont les Copsy et en éloignant les CIO ? A Rabelais nous dépendrons bientôt de Nanterre !

¤ Une réforme des lycées inaboutie, dangereuse et menée sans moyens. Comment peut-on parler d’une personnalisation des parcours et d’une individualisation des suivis lorsque la moyenne des effectifs en classes de seconde est autour de 35 élèves ? le « nouveau » lycée est fade et inégalitaire, construit pour les 50% de futurs diplômés du supérieur,  et dans lequel les jeunes en difficulté scolaire ne trouveront pas leur place.

A Rabelais, le lycée rentre dans des conditions matérielles et humaines scandaleuses : effectifs de 36 en Seconde, manque de locaux (provisoire certes mais aujourd’hui ce sont plus de 10 heures hebdo qui ne sont pas logées), absence de commande de manuels faute de crédit.

¤ Quant aux professeurs,

*un pouvoir d’achat toujours un peu plus rogné, mais surtout avec une charge de travail qui ne cesse d’augmenter. Aucune revalorisation pour l’ensemble de nos professions depuis 1989 tant du point de vue salarial que de celui des conditions de travail, bien au contraire.

*Un projet de réforme des retraites brutal et injuste : il repousse les âges de la retraite (âge du droit et âge d’une retraite sans décote) dans un contexte de chômage de masse et de pénibilité généralisée du travail. Et il s'accompagne d'une baisse pouvant aller jusqu'à 15% des pensions.

 

L’appel à la grève du 6 septembre, premier jour de fonctionnement des établissements après la phase de rentrée est donc la traduction non d’un malaise mais d’une réelle colère. Cet appel est sans précédent depuis plusieurs décennies. Il est à la mesure de l’exaspération croissante des personnels d’enseignement et d’éducation.

Cette journée sera suivie par la grève interprofessionnelle du 7 septembre dont les enjeux sont tout aussi importants et touchent l’ensemble des salariés de notre pays.

 

Les professeurs grévistes du collège Rabelais.

 

 

APPEL A LA GRÈVE

« POUR LA DÉFENSE DU SERVICE PUBLIC D’ÉDUCATION NATIONALE,

 LES 6 et 7 SEPTEMBRE TOUS EN GRÈVE ! »

le 4 septembre: dire NON à la stigmatisation et aux discriminations

Par Marie-Pierre :: 30/08/2010 à 22:39 :: Général

La stigmatisation de catégories de population (Roms, « étrangers » ou français qui ne sont pas de pure souche…) est devenue politique et pratique d’état, nous renvoyant aux heures les plus sombres de l’histoire de notre pays. En cette fin d’été, ce sont de véritables rafles qui touchent les « gens du voyage ».

Un seuil est franchi. C’est celui qui fait passer le souci de la sécurité collective à une dérive dangereuse. Elle amène le Président de la république et son gouvernement à errer sur les chemins boueux des thèses de l’extrême droite.

Déclarer des présumés coupables par nature, par origine ethnique ou par oukase politique, on sait où cela mène !

Il n’est pas à douter que le pouvoir aux abois face aux critiques grandissantes sur ses choix de régression sociale et les « affaires » qui touchent un certain nombre des « siens » cherche dans cette fuite en avant une échappatoire. Il s’agit par ce biais de faire oublier ce qui est en jeu en cette rentrée et tout particulièrement une réforme des retraites injuste et inefficace

vENEZ à la manifestation samedi 4 septembre 2010, place de la République à Paris, à 14h00, et partout en France, afin de fêter le 140e anniversaire d’une République que nous voulons plus que jamais, libre, égale et fraternelle.

Signez l'appel en ligne: http://nonalapolitiquedupilori.org/

Venez nombreux à la fête des guinguettes

Par Marie-Pierre :: 30/08/2010 à 20:08 :: RD7

Copyright © marie-pierre zuber - Blog créé avec ZeBlog